Episode 3

4 avril 2015
Première journée de travail avec le réalisateur Jean-Marie Châtelier

Les jeunes passent une journée avec Jean-Marie pour faire connaissance et commencer à travailler sur leur court-métrage.

Rendez-vous à 10h dans la salle de réunion de la maison d’enfants. Onze jeunes de 13 à 17 ans sont inscrits à l’atelier court-métrage.
SL371011

Voici comment se déroule cette journée qui marque le début d’une belle expérience. Pour commencer la journée, chacun se présente et Jean-Marie demande aux jeunes s’ils savent quand le cinéma est apparu. Les réponses fusent, au début on est très loin de l’année 1895 ! Il leur parle donc de la naissance et de l’histoire du cinéma. Loïc a déjà vu un film de Méliès qui l’a beaucoup intéressé. Le réalisateur leur demande ensuite comment on fait un film, ainsi les 3 grandes étapes de la construction d’un film : écriture / tournage / montage sont abordées.

Il leur fait aussi prendre conscience que pour réaliser leur film, les jeunes ont 6 jours. Le challenge est de taille mais réalisable!

Après cette entrée en matière où les jeunes participent à la discussion, Jean-Marie leur propose de visionner quelques films d’atelier qu’il a réalisés dont un avec des détenus. Les jeunes réagissent et voient ce que peut être un court-métrage documentaire. A travers ces films, ils peuvent ressentir le respect avec lequel le réalisateur a filmé l’histoire de chaque personne.

Après avoir déjeuné tous ensemble, Jean-Marie montre aux jeunes un film très personnel sur son père, « Jobic l’inconsolable«  leur disant que puisqu’ils vont se livrer pour faire leur film, lui-même va se livrer aussi. Le film d’une durée d’1h, raconte l’histoire de son père et la tristesse qui va l’habiter toute sa vie suite à un drame familial. Les jeunes sont très touchés par ce film sensible et intime. Cette expérience partagée fait que leur parole se libère. Ils abordent spontanément des moments douloureux qu’ils ont vécu.

Pour guider les jeunes et les aider à s’exprimer sur leur parcours, puisque le thème de leur film est l’autoportrait, Jean-Marie a préparé un petit questionnaire. Il leur propose de parler de leurs rêves, de ce qu’ils aimeraient changer dans leur vie, … Chacun s’exprime et le réalisateur prend des notes sur son ordinateur portable.
SL370961

Après cette journée où on sent déjà l’intérêt des jeunes, le sujet du film se dessine. Il leur est proposé de leur donner un cahier chacun où ils vont pouvoir écrire ce qu’ils ont a dire en s’appuyant sur le questionnaire. Ils ont donc 3 semaines pour le faire seuls, en petit groupe ou avec l’aide de leur éducateur.

Les bases du court-métrage sont posées mais tout reste à faire !

Parcours de découverte et de pratique artistiques